Sport, métier ou loisir ?

 

Les métiers du cheval s'organisent autour de ces trois concepts. La démocratisation de l'équitation et le développement des loisirs augurent bien de leur avenir. Aujourd'hui référencés, il est pourtant difficile de prévoir leur développement à long terme. Chevaux de selle ou chevaux de trait, haras ou centres équestres, il y en a pour tous les goûts.

Secteur Activités hippiques

Rechercher un métier

 

  • Palefrenier,
  • Palefrenier-soigneur,
  • Lad-driver d'entraînement,
  • Inséminateur équin,
  • Employé de haras (garde, technicien),
  • Éleveur,
  • Entraîneur,
  • Cavalier,
  • Moniteur d'équitation,
  • Animateur et gestionnaire de centre équestre

Les métiers du cheval sont diversifiés et demandent une certaine polyvalence. On distingue :

  • l'élevage, souvent complémentaire d'une autre activité agricole
  • les centres équestres très liés au secteur des loisirs et du tourisme. Certains centres préparent aux compétitions sportives dans différentes disciplines : obstacles, dressage, attelage ou raids équestres
  • les écuries de compétition
  • le monde des courses qui pratique un sport équestre de haut niveau. Les formations liées exclusivement aux courses (jockey) existent dans des centres spécialisés
  • les haras nationaux chargés du développement et de l'orientation de l'élevage des différentes races équines, de trait et de sang

Le développement récent de l'équitation et de la randonnée explique les formations nouvelles dans les établissements du CNEAP, comme le Baccalauréat Professionnel. 

Les MFR proposent également des formations en alternance aux métiers du cheval :

  • l'élevage
  • l'équitation
  • les courses
  • l'enseignement des activités hippiques
  • la maréchalerie

Les employeurs du secteur

  • Les écuries de trot et de galop appartenant presque toutes au secteur privé et de taille très variable
  • Les établissements équestres du secteur privé ou associatif.
  • Les écuries de propriétaires

 

A noter que l'enseignement en centres de loisirs est réservé aux titulaires d'un BEES (brevet d'état d'éducateur sportif).

Les chiffres clés

Le secteur compte : 87 000 poulinières, 400 000 cavaliers et 4 200 établissements équestres, 3 500 emplois dans les écuries de course.

Vous êtes en 5ème ou 4ème La filière Technologique ou Préparatoire à projet professionnel vous donnera un enseignement concret qui vous permettra ensuite de vous spécialiser dans l'une des voies générale, technologique ou professionnelle.

Votre orientation

Vous êtes en 5ème ou 4ème

La filière Technologique ou Préparatoire à projet professionnel vous donnera un enseignement concret qui vous permettra ensuite de vous spécialiser dans l'une des voies générale, technologique ou professionnelle.

Vous êtes en 3ème

Vous avez le choix entre :

  • un CAP agricole en 2 ans, "Lad-Cavalier d'entrainement ou "Maréchal-ferrant" qui vous permet d'accéder à la vie active ou de poursuivre en Baccalauréat Professionnel.
  • une Seconde Professionnelle qui vous conduit en 2 ans au BEP agricole activités hippique, ou conduite de productions agricoles "productions animales", support équin.
  • une Seconde Générale et Technologique : option facultative Hippologie, équitation

 

Vous êtes en Seconde Générale et Technologique

Vous avez le choix entre :

  • un Bac Technologique , option facultative Hippologie et équitation
  • un Bac Général de la série scientifique S, option facultative Hippologie et équitation

 

Vous êtes en terminale BEPA

Vous avez le choix entre :

  • un Bac professionnel Conduite et gestion de l'exploitation agricole, option production du cheval ou production animales support équin.
  • un Bac Technologique, option facultative Hippologie et équitation

 

Vous êtes en Terminale BAC

Vous vous orientez vers : un BTS Agricole Productions animales.

 

Vous êtes en BTS

Vous vous orientez vers : une Licence Professionnelle

To top

 

Source : DGER

 

Source : MFR

Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation Mentions légales