Fiche métier

Secteur - Famille

famille Productions aquacoles Production
Productions aquacoles

Thème

Formations Associées

 

Liens utiles

Agent conchylicole

Au rythme des saisons, l’agent conchylicole réalise les différentes opérations techniques nécessaires à l’élevage des coquillages. Autres dénominations : Agent ostréicole, Agent mytilicole, Employé conchylicole, Employé des cultures marines.

Activités

L’agent conchylicole met principalement en oeuvre les travaux d’élevage

En ostréiculture :

  • Durant la reproduction (juillet, août), il emmène les collecteurs en mer pour le captage et surveille le développement des larves d’huîtres.
  • Durant le grossissement (janvier à mai), il procède au détroquage : décollage des larves des naissains, tri, répartition en poche en fonction des calibres, et à la mise en élevage dans les parcs.
  • Ces opérations sont répétées plusieurs fois dans l’année.
  • Avant l’expédition, il ramène les poches des parcs en mer et/ou récolte les huîtres, les calibre et les place en claires pour l’affinage. Il effectue le lavage des huîtres avant de les mettre dans un bassin de dégorgeage attenant au local d’expédition. Il assure l’alimentation de la table de conditionnement sur laquelle les huîtres sont triées par calibre et conditionnées pour être commercialisées.

En mytiliculture :
  • Il procède à la mise en place des bouchots, et/ou à la préparation des installations de captage sur cordes, pose des cordes.
  • Il effectue l’enroulement en spirale des cordes sur les bouchots, et les protége des prédateurs.
  • Il entretient le parc (prévention prédateurs, enlèvement des algues...).
  • Il récolte les moules à l’aide d’une pêcheuse (appareil qui racle le pieu pour les bouchots), ou en détachant manuellement les grappes sur les cordes.
  • Il remplit et pose les boudins (étape appelée « boudinage »).
  • Il conduit la ligne de machine qui réalise le lavage des moules, leur tri, et leur conditionnement pour l’expédition et la vente.

L’agent conchylicole enregistre les données nécessaires au suivi de l’élevage, à la traçabilité des produits et assure :
  • Le nettoyage et la remise en état du bateau (carénage...).
  • L’entretien des engins et du matériel de l’exploitation (poches, pompes, laveuses, tapis, engins de manutention, tracteurs...).
  • Le nettoyage et la remise en état des claires (curage, suppression des algues...).
  • Il peut être amené à participer à la vente directe (sur le site de production, sur les marchés).

Conditions d'exercice

L’agent conchylicole exerce son activité à partir des consignes d’un responsable de production. Bien que largement mécanisées, les différentes opérations nécessitent un effort physique (port de charges, implantation des installations, recharge des tables sur les barges...). Le lavage, tri, conditionnement s’effectuent à terre sauf en mytiliculture, où ce travail peut se faire sur un navire atelier équipé. Etroitement lié aux marées, aux conditions climatiques, et aux besoins des marchés (période de noël), le travail s’effectue en plein air, en toutes saisons.

Compétences et qualités

L’agent conchylicole aime vivre avec la mer. Il dispose d’une condition physique lui permettant de faire face aux variations climatiques (fortes marées, froid, soleil). Il développe une « intelligence pratique » afin de réaliser les opérations physiques avec facilité et en toute sécurité.
Amené à travailler seul parfois, il dispose d’une grande capacité d’autonomie. Selon les systèmes de production, il maîtrise la conduite d’un tracteur, et/ou possède le permis de conduire des bateaux à moteur.

Perspectives d'évolution

L’agent conchylicole expérimenté, avec une formation complémentaire, peut accéder à la fonction de responsable de production, au métier d’écailler, voire aux métiers de la pêche (marin pêcheur par exemple).
Avec des compétences en gestion et commercialisation, il peut envisager de s’installer en tant que conchyliculteur.

A noter

le Comité National de la Conchyliculture - CNC www.cnc-france.com

Témoignage

témoignage Yannick K’DUAL, Agent d’élevage ostréicole dans la Manche

Comment vous êtes-vous dirigé vers ce métier ?

Mes parents étaient ostréiculteurs et j’ai toujours vécu au bord de la mer. Pour moi, c’était naturel de rester dans ce secteur. Cela fait maintenant 20 ans que j’exerce ce métier comme salarié, dont 15 dans la même entreprise qui produit des huîtres et des moules de bouchot.


Comment s’organise votre travail ?

Le temps se partage entre le travail en mer et l’atelier où les produits sont lavés, triés et emballés. Tous les jours, je passe 3 à 4 heures à marée basse avec mes collègues. Nous sommes une équipe de 6 personnes pour aller chercher les poches d’huîtres afin de les dédoubler, les trier avant de les remettre à l’eau. Ce travail de manipulation dure pendant toute la phase de croissance de l’huître, c’est à dire 3 à 4 ans. Pour les moules de bouchots, il faut surtout les protéger sur les pieux où elles sont fixées pendant 12 à 16 mois.


Quelles sont les qualités indispensables pour exercer ce métier ?

Il faut être assez solide physiquement et aimer travailler au grand air par tous les temps. Les horaires de marée supposent qu’il faut adapter son emploi du temps et parfois intervenir le weekend. Il faut également avoir l’esprit d’équipe car tous les travaux, aussi bien en mer qu’à l’atelier s’effectuent à plusieurs. Mais c’est un métier ouvert à tout le monde pourvu que l’on soit courageux et motivé.



logo ANEFA

Source : ANEFA
Association Nationale pour l'Emploi et la Formation en Agriculture
9 rue de la Rochefoucauld - 75009 Paris
Site web : www.anefa.org
Adresse mél : infos@anefa.org

Ministère de l'Agriculture, de l'Agro-alimentaire et de la Forêt Mentions légales