Fiche métier

Agent élevage porcin

L’agent d’élevage porcin assure la conduite de l’élevage des truies et des porcs, de la naissance au sevrage, éventuellement jusqu’au post-sevrage et à l’engraissement. Autres dénominations : Porcher, Agent en production porcine, Agent/technicien d’élevage porcin

Activités

L’agent d’élevage porcin s’occupe essentiellement de l’alimentation des animaux :

  • Il réceptionne les céréales, les broie pour en faire une farine, puis les verse dans une « mélangeuse » en ajoutant des minéraux et des fibres selon les formules requises.
  • Il distribue les rations calculées par ordinateur, manuellement ou de façon automatisée.
  • Il lave les truies et les porcs.
  • Il procède au raclage et au nettoyage des locaux.

L’agent d’élevage porcin effectue, de façon spécifique ou secondaire, les activités de reproduction et de naissage (ou maternité) :
  • Il détecte les truies en chaleur et passe le verrat (le mâle) pour confirmer ses observations.
  • Il prélève et prépare la semence du mâle selon des critères définis, en respectant les règles d’hygiène, et effectue l’insémination des truies.
  • Il remplit les fiches de reproduction, établies par ordinateur, et dresse le planning des mises bas.
  • Il surveille et assure les mises bas, puis observe le comportement des truies et des porcelets.
  • Lorsqu’une portée est trop importante pour la mère, il pratique l’allotement des porcelets en répartissant ces derniers auprès d’autres truies.
L’agent d’élevage porcin assure également, selon les exploitations, le post sevrage et l’engraissement, qui consistent essentiellement à alimenter les porcs et à les surveiller pour prévenir des maladies.

Conditions d'exercice

L’agent d’élevage porcin exerce sur une exploitation porcine, mixte ou spécialisée en naissage, naissage-engraissement, engraissement, multiplication, sélection ou post-sevrage.
L’agent d’élevage porcin est alors plus ou moins polyvalent selon les activités et selon la taille de l’exploitation.
Autonome, il agit sous l’autorité d’un responsable de secteur, d’un responsable d’élevage ou directement de l’éleveur.
Les tâches sont identiques tout au long de l’année, réparties selon une semaine-type.

Compétences et qualités

L’agent d’élevage porcin connaît l’animal et son comportement pour pouvoir le manipuler, savoir où se placer et détecter les maladies.

  • Il sait utiliser un ordinateur afin d’établir les formules d’alimentation et de saisir les résultats d’élevage.
  • Il dispose d’une endurance physique lui permettant d’assumer les marches fréquentes et le lavage des locaux.
  • Il est organisé pour respecter le rythme des animaux.
  • Sa capacité d’observation et sa rigueur, notamment au plan de l’hygiène, sont importantes.

Perspectives d'évolution

L’agent d’élevage porcin, après quelques années d’expérience et s’il sait encadrer le personnel, accèdera aux postes de responsable de secteur, tels que responsable de maternité, puis à celui de responsable d’élevage.
Avec des connaissances en économie et en gestion, et une meilleure maîtrise des techniques d’élevage, il pourra choisir de s’installer comme éleveur porcin.

A noter

Institut du porc - IFIP www.ifip.asso.fr

Témoignage

témoignage Béatrice CASTAGNE, Agent d’élevage porcin dans le Tarn-et-Garonne

Comment vous êtes-vous dirigée vers l’élevage porcin ?

Un peu par hasard. Après mon bac STAE (Sciences et technologies agriculture et environnement), j’ai fait un BTS productions animales par apprentissage. L’exploitation qui m’a accueillie produisait des porcs et j’ai trouvé cela passionnant. Pendant une douzaine d’années, j’ai occupé deux postes successifs de responsable de maternité. L’exploitation qui m’emploie aujourd’hui compte 300 truies. Je gère la naissance des porcelets, depuis la fabrication des doses d’insémination artificielle, jusqu’au sevrage, à l’âge d’un mois.


Qu’est-ce qui vous plaît dans votre métier ?

Avec un autre salarié à mi-temps, je suis responsable des résultats techniques et économiques de l’élevage. J’apprécie beaucoup que le propriétaire me laisse une large autonomie. Je m’organise comme je veux. De plus, j’aime beaucoup ce travail technique au contact des animaux. En production porcine, la gestation est courte si bien que l’on voit rapidement le résultat de son travail.


Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Il faut d’abord aimer les animaux. Ce métier nécessite également d’être méticuleux et rigoureux, et de bien connaître la technique. La réussite d’un élevage tient souvent à des petits détails. Et il ne faut pas tenir compte des a priori souvent pénibles sur l’élevage porcin. Les visiteurs qui viennent sur l’exploitation repartent toujours avec un autre regard.



logo ANEFA

Source : ANEFA
Association Nationale pour l'Emploi et la Formation en Agriculture
9 rue de la Rochefoucauld - 75009 Paris
Site web : www.anefa.org
Adresse mél : infos@anefa.org

Ministère de l'Agriculture, de l'Agro-alimentaire et de la Forêt Mentions légales